• Le safran contre les troubles de l'humeur

    Le bon réflexe : le safran joyeux

    D’où vient-il ?

    Il est originaire de plusieurs continents, mais les premières traces de culture de Crocus sativus sont européennes. En France, il est à nouveau cultivé depuis une dizaine d’années1. À la fois épice, remède, teinture et pigment, c’est de sa fleur qu’est prélevé le pistil rouge vif. Il se divise en trois stigmates, qui, après séchage et maturation, se vendent à prix d’or. Ce qui paraît logique puisque, pour produire un kilo de pistils, il faut plus de deux cent mille fleurs, récoltées à la main !

     

    Que contient-il ?

    Une concentration d’antioxydants, notamment des pigments caroténoïdes (crocine, lycopène, zéaxanthine), des vitamines du groupe B et plus particulièrement de la vitamine B12, et des essences aromatiques, comme le safranal.

     

    Quels sont les bienfaits ?

    Antispasmodique, digestif, analgésique, tonique… Le safran, symbole de jeunesse et de bonheur, est utilisé depuis longtemps dans la médecine orientale pour traiter plus de quatre-vingt-dix maladies, dont les troubles de l’humeur. Des études récentes confirment ses propriétés antidépressives. Combiné à la crocine, puissant antioxydant, et à la vitamine B12, essentielle à l’équilibre du système nerveux, le safranal aurait les mêmes effets que certains antidépresseurs, sans les effets secondaires (notamment les dysfonctionnements sexuels).

    1. Safran Sativor du Limousin

     

    Pour qui ?

    Pour les anxieux, pour traiter des dépressions légères et saisonnières, des troubles du comportement alimentaire (il régule l’appétit et le grignotage compulsif) ou des troubles obsessionnels compulsifs.

     

    Contre-indications ?

    Le safran est à éviter chez l’enfant de moins de 6 ans et chez la femme enceinte, surtout dans les trois premiers mois de la grossesse, car il est abortif.

     

    Sous quelle forme ?

    En infusion pour soulager les douleurs de règles, aider à la digestion ou apaiser  un foie fatigué : un à deux grammes par litre, à raison de deux à trois tasses par jour. En boisson prête à l’emploi1. En complément alimentaire pour réguler l’humeur : deux à trois gélules par jour2.

    1. Gula Java Safran, Amanprana.
    2. Notamment Safra-Nut, D.Plantes ; Safran bio, Vit’All+ ; Safran’Aroma, Salvia ; Florinae, EffiNov ; et Saphren, Dergam.

     

    A consulter :

    La bible du safranier

    saffron-crocuses.com/Safran/fr/livres-safran/9-la-bible-du-safranier-9782746644120.html

    saffron-crocuses.com/Safran/fr/livres-safran/114-la-bible-du-safran-tout-savoir-sur-le-roi-des-epices-de-a-a-z-9782954715902.html
     

    Source : psychologies.com

     

     

     

    « Mes chevaux m'ont aidée à surmonter mon cancer Eau de Quinton, l'énergie de la mer »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :