• La liberté d'expression

    La liberté d'expression

    "Si vous voulez qu'on tolère ici votre doctrine,

    commencez par n'être ni intolérants ni intolérables."

    Voltaire

    (Traité sur la tolérance, 1763)

    La liberté d'expression

    La liberté d'expression est à l'ordre du jour. Nous la pratiquons, la défendons mais jusqu'où peut-on  aller pour qu'elle soit acceptable ?

    La liberté d'expression est juste si elle respecte l'autre. Elle ne doit pas être un défoulement pour dire tout et n'importe quoi, ni même pour régler des comptes personnels. Elle doit être réfléchie et objective.

    En France, les humoristes sont nombreux et la plupart des sketches sont basés sur le principe de la moquerie. Je trouve personnellement que cela n'est pas juste. Il est vrai que certains personnages publics sont loin d'être des héros. Ils sont même pour la plupart de véritables caricatures mais est-il nécessaire d'en rajouter en les singeant encore plus ?

    Même si ces gens ne sont pas sympathiques, avons-nous le droit de les blesser ?

    Il en est de même pour certains journaux qui auraient du mal à passer au crible de la moralité. Ils utilisent les faiblesses des autres pour gagner de l'argent. Leurs lecteurs étant en affinité avec leurs propos et les sujets abordés.

    Pour moi la liberté d'expression, c'est exprimer un point de vue, voire même une conviction mais dans l'objectivité et le respect des autres. C'est faire part de certaines idées qui peuvent ouvrir un débat ou apporter un supplément. La liberté d'expression ne passe pas par la provocation.

    J'ai écrit un article sur la force des mots   qui peuvent élever, construire ou blesser, détruire. Le langage doit être mesuré et pour cela il faut veiller à la justesse des mots utilisés ainsi que des intentions qui nous poussent à les formuler.

    Les paroles portent la vie en elles. Elles peuvent être constructives ou provoquer la discorde. Nous sommes chacun responsables de notre destin, nous le tissons par nos paroles, nos pensées et nos actes.

    Je constate également que ceux qui se moquent haut et fort des autres n'ont rien à donner d'eux-mêmes. Ils veulent tout simplement se faire remarquer car ils n'ont rien à dire d'intéressant.

    En conclusion, je suis pour la liberté d'expression. Il faut pouvoir être soi même, avoir ses propres idées, ses pensées et pouvoir les partager. Mais je suis contre la provocation, les moqueries et toutes les dérives dues à une mauvaise utilisation du langage et qui font plus de mal que de bien.

    Comme cette belle image que j'ai choisi pour illustrer mon article. Que nos paroles soient comme des papillons qui s'envolent et provoquent la joie et la beauté. 

    Véronique

    Écrit le 14/03/2015

     

    Ce texte n'est pas libre de droit

    A lire :

     La force des mots »

     

     

    « L'éthique, la valeur de la vieLa chance »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :