• Des fleurs merveilleuses

     

    Des fleurs merveilleuses

     Une légende de l'ouest de la Grande Bretagne, une vieille dame parvint à cultiver un massif de tulipes si magnifique que les fées viennent la nuit y faire dormir leurs bébés .......

     

    imagesCA3JIJ8H.jpg

    Les fées ont longtemps joui d'une association bénéfique et protectrice avec la nature, assurant le rôle d'esprits gardiens pour un grand nombre de plantes et d'arbres qui nous sont familiers. leur aptitude exceptionnelle pour le jardinage est réputée.

    Dans les contes et légendes qui nous sont parvenus, il semble évident que les fées nourissent une immense affection pour les fleurs, y compris pour celles qui croissent dans nos propres jardins.

    Dans une autre légende de l'ouest de la Grande Bretagne, une vieille dame parvint à cultiver un massif de tulipes si    magnifique que les fées viennent la nuit y faire dormir leurs bébés :


    "Les belles gens appréciaient tant son jardin qu'ils y auraient
    apporté leurs bébés elfes, murmurant des chansons
    pour qu'ils se reposent en ce lieu. Souvent, au plus profond
    de la nuit, on entendait une douce berceuse, et les accords
    de la plus délicieuse des musiques flottait dans les airs,
    qui semblaient émaner des tulipes elles-mêmes. Pendant que
     ces délicates fleurs se balançaient dans la brise vespérale,
    il semblait parfois qu'elles suivaient le rythmes de leur propre mélodie."

    En hommage à leurs admirateurs surnaturels, ces tulipes fleurissaient bien plus longtemps que n'importe quelle autre plante du jardin, et dégageaient une fragance comparable au jardin des roses". Subjuguée par ces précieuse fleurs, la vieille femme reconnaissante ne voulut jamais en cueillir une seule, et c'est ainsi  qu'elle côtoya les fées en toute harmonie.

    Lorsqu'elle mourut, son héritier arracha les tulipes pour planter du persil à la place !
    Les fées furieuses, répliquèrent en transformant tout le jardin en un terrain vague à jamais stérile.

    Elles continuèrent cependant à honorer la mémoire de l'aïeule en magnifiant sa tombe, où poussaient les plus belles fleurs, sans que jamais quiconque les y eu plantées ou semées".....  

    imagesCA4LB3VD.jpg

      

    Extrait du livre - Les fés du jardin - B. Phillpotts

     

    « Les gnomesDiane protectrice des animaux »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :